Blog

Les conditions météorologiques anormalement sèches et les conflits continuent de poser des problèmes de sécurité alimentaire à travers l’Afrique

D’après FEWS Net, l’Afrique au Sud du Sahara fait face à de nombreux défis alimentaires. Ces derniers proviennent notamment de deux éléments : les conflits et les chocs climatiques.

 

En Afrique de l’Ouest, les conflits continus perturbent la production agricole, la vie de la population rurale, et l’accès aux produits alimentaires au Nigeria. De nombreux ménages agricoles n’ont pas pu réaliser leurs activités agricoles, ce qui a eu un impact sur la récolte de la saison sèche et a réduit le pouvoir d’achat de ces ménages. Les opportunités d’emploi en dehors du secteur agricole – telles que les activités de petit commerce ou de construction – sont également rates. FEWS Net estime que l’accès aux produits alimentaires va rester difficile alors que les prix de ces derniers sont anormalement élevés de par la faible récolte de 2020-2021. Les prix vont surement augmenter davantage à cause de la demande élevée dans les zones de conflits, où les ménages ne peuvent plus consommer leurs propres productions et dépendent des marchés. L’insécurité alimentaire devrait ainsi augmenter au stage IPC 3 (crise) dans la plupart des régions du nord du pays, et au stage IPC 4 (urgence) ou 5 (famine) dans les zones les plus isolées.

 

La situation au Nigéria est aggravée par les mauvaises conditions macroéconomiques du pays. Les réserves de change du Nigéria sont faibles, et l’inflation a atteint son taux le plus élevé depuis avril 2017.

 

Dans la corne de l’Afrique, ce sont plutôt les conditions météorologiques que le conflit qui posent des problèmes de sécurité alimentaire. Les précipitations de la région ont été en dessous des moyennes depuis mi-février, et le Soudan du Sud, l’Ouganda, le Kenya, la Somalie, le Soudan et l’Ethiopie reportent des sécheresses. Bien que de légères pluies soient attendues dans certaines parties de l’Ethiopie, du Soudan du sud et du Kenya dans les prochaines semaines, le temps devrait rester sec dans ces pays. FEWS Net reporte que ces conditions ont déjà eu un impact sur la végétation et pourraient rendre les récoltes difficiles.

 

De plus, les invasions de criquets continuent à travers la corne de l’Afrique, notamment en Tanzanie, qui avait déjà été très touchée par ces invasions.

 

Au sud de l’Afrique, des précipitations au-dessus des moyennes et des pluies diluviennes ont été reportées dans de nombreuses régions, notamment en Angola, à l’est de la Namibie, au Malawi, et à l’est de la Zambie. Ces pluies battantes devraient continuer en Angola, en Zambie, au Malawi et au Mozambique. En revanche, le reste de la région fait face à des précipitations en-dessous des moyennes. Le manque de précipitations pourrait créer des conditions sèches qui entraveraient la production agricole. Le sud de l’Afrique fait toujours face à des invasions de criquets qui détruisent les cultures dans certaines régions et menacent la production agricole